jeudi 10 août 2017

Orange, Volume 1


Orange,
volume 1
Titre original: "Orenji"
Mangaka: Ichigo Takano
Editeur: Editions Akata
Traduit par: Chiharu Chujo
Nombre de pages: 224

* Quatrième de Couverture *

Un matin, alors qu'elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre... Une lettre du futur ! La jeune femme qu'elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu'elle était autrefois à ne pas commettre les mêmes erreurs. Pour cela, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho a bien du mal à croire à cette histoire... Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c'est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférente...
 
* Mon Avis *

Il me tardait de découvrir cette série. C'est enfin chose faite et je ne suis pas déçue.

Alors que Naho voit Kakeru, le nouvel arrivant de sa classe, s'installer à côté d'elle et intégrer sa bande d'amis, elle découvre une déconcertante lettre écrite par elle-même... dix ans plus tard ! D'abord suspicieuse, elle comprend vite, grâce aux indications des évènements survenant dans la journée, que ce courrier est des plus authentiques. Fourmillant d'indications et de recommandations à suivre afin d'éviter les remords futurs, la missive va permettre à la réservée Naho de s'affirmer. Mais cela ne va pas être simple, surtout que la plupart des conseils que sa "future elle" souhaite qu'elle suive concerne Kakeru, qu'elle apprécie de plus en plus.

J'ai beaucoup aimé ce premier volume, qui pose les bases d'une histoire intrigante et nous présente des personnages très attachants, aussi drôles et mystérieux qu'attendrissants.
La mangaka Ichigo Takano qui "lorsqu'elle travaille, réalise à quel point elle n'est pas douée en dessin" et a "encore du boulot avant de bien dessiner", nous livre au contraire des illustrations parfaites qui m'ont tout à fait séduite (je veux savoir aussi mal dessiner qu'elle !). Même si elle ne nous est pas encore expliquée, l'idée de cette lettre envoyée depuis le futur me plaît énormément, et je trouve très intelligent que la totalité du récit ne se déroule pas seulement dans le présent, mais que l'on ait aussi un aperçu de ce qui se passe dix ans plus tard. Ces parties apportent d'ailleurs avec elles un joli lot de questions qui donnent envie au lecteur d'aller plus loin. L'histoire est très profonde, censée et émouvante.

Petit bonus: à la fin du tome, nous pouvons découvrir le premier chapitre du manga "Un Printemps dans les Etoiles", racontant la vie amoureuse des soeurs jumelles Chiki et Mani. Une histoire pétillane, tout en fraîcheur.

Je ne sais pas pour vous, mais les mangas de quelques 200 pages ne me font jamais plus de quelques heures (et je suis généreuse), alors je passe vite à la suite !
 
* Parlons Couverture *

Je suis amoureuse de cette couverture (et de sa quatrième, qui est la continuité de l'illustration). Quand je pense qu'Ichigo Takano a écrit qu'elle ne savait pas très bien dessiner... pfff ! ^^
Cette image nous présente donc trois des personnages centraux, et les plus importants: Naho, Kakeru et Suwa. Sur la quatrième figure les trois autres amis. La composition est sérieuse et j'adore le lettrage du titre !




Suzy B.

 

2 commentaires:

  1. Etrange idée et pas facile à mettre en place. Parceque je serais tenté de me dire que, à partir du moment où un événement est changé, il y a de grandes choses que tout autour le soi (l'effet papillon donc). Difficile d'imaginer une lettre donnant toutes les indications donc. mais j'ai peut-être mal compris, ou alors elle a trouvé une brillante astuce. Auquel cas on oublie tout de suite ce que j'ai dis^^. Mais j'avoue que, bien fait, ça peut être trés intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi pendant ma lecture mon cerveau n'a pas arrêté de retourner l'idée dans tous les sens, je pensais aussi à l'effet papillon. Les réponses dans le tome 2... ;)

      Supprimer