lundi 20 février 2017

CHERUB, Mission 06: Sang pour Sang, de Robert Muchamore


CHERUB, Mission 06: Sang pour Sang
Titre original: CHERUB: Man vs Beast
Auteur: Robert Muchamore
Editeur: Casterman
Traduit de l'anglais par: Antoine Pinchot
Nombre de pages: 349

Quatrième de Couverture

Chaque jour, des animaux sont sacrifiés dans les laboratoires d'expérimentation scientifique. L'agent James Adams et sa soeur Lauren sont chargés d'identifier les membres d'un groupe terroriste prêt à tout pour faire cesser ce massacre. Une opération qui les conduira aux frontières du bien et du mal...

CHERUB est un département ultrasecret des services de renseignement britanniques composé d'agents âgés de 10 à 17 ans.

Pour raison d'état, ces agents n'existent pas.
 
Mon Avis

Robert Muchamore s'attaque une fois de plus à un sujet délicat et le résultat est toujours aussi agréable à lire que pour les précédents tomes.

James, Lauren et Kyle ont pour mission d'infiltrer l'Alliance Zebra, un collectif militant pour le respect des animaux et contre les expérimentations scientifiques dont ils sont chaque jour victimes, pour pouvoir identifier les membres d'un réseau particulièrement violent nommé la MLA, Milice de Libération des Animaux. Aidés de Ryan Quinn, fondateur de l'organisation pacifique Zebra 84, qui a dû laisser sa place de dirigeant suite à son emprisonnement et sorti expressément pour participer à cette mission, les trois jeunes agents vont avoir bien du mal à remplir leur objectif tant les partisans sont méfiants...

Voilà un thème qui m'intéresse particulièrement: la défense des animaux. L'auteur a su maîtriser ce sujet sensible, si bien que, jamais dans l'excès ni le trop peu, il trouve l'équilibre parfait pour expliquer au lecteur ce que subissent quotidiennement des milliers d'animaux. Par les différences d'opinions de ses personnages, il retranscrit bien cette opposition qu'ont les humains à propos de la défense en faveur des animaux, et il n'impose jamais son avis sur la question. La méthode de vie vegan est ainsi décrite sans être intrusive ni professorale; à chacun de se faire ensuite sa propre opinion.
En s'en prenant particulièrement à Malarek, un laboratoire d'expérimentations scientifiques spécialisé dans les tests sur les animaux, Muchamore aborde un univers controversé, et cela avec hargne puisque ce laboratoire est la cible principale des divers groupes que l'on rencontre dans le récit. Les journalistes ne sont pas non plus oubliés dans l'intrigue et sont à la fois dénoncés dans leur manière d'accomplir leur travail, mais paraissent aussi essentiels puisqu'ils sont le relai entre l'individu lambda que nous sommes tous et les faits dont nous prenons connaissance par leur biais.
 
Si les codes de CHERUB sont respectés - l'humour mêlé au sérieux d'une mission relativement dangereuse -, l'action dans ce tome va être moindre que dans les précédents volumes: elle met beaucoup de temps à arriver, la mise en place est assez introductive, l'intégration des héros: lente. En fidèle lectrice de la saga et adoratrice de son univers, cela ne m'a personnellement pas dérangé. Mais il est possible que cette lenteur gêne certains lecteurs.

"Sang pour Sang" n'est pas le meilleur tome de la série, mais il est tout aussi captivant que ses prédécesseurs; rien d'étonnant à ce que j'ai aimé !



Suzy B.

 

2 commentaires:

  1. Le sujet est intéressant et le pitch donne envie de voir comment il est traité en effet. Et ça ne ressemble plus à Kingsman du coup !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette série a une identité propre, j'aime beaucoup. ;)

      Supprimer