lundi 30 janvier 2017

Extermination des Cloportes


Extermination des Cloportes
Auteur: Philippe Ségur
Editeur: Buchet-Chastel
Nombre de pages: 288

Je remercie Babelio et les éditions Buchet-Chastel pour cette agréable lecture !

Quatrième de Couverture

En dehors de sa passion pour sa femme Betty, Don Dechine a un but dans la vie: écrire. Seulement voilà, pas facile d'écrire un roman fracassant quand on est prof de lycée et qu'après les avanies de la journée, il faut encore affronter un voisin pas content, les tracas de la copropriété, le harcèlement fiscal et les PV pour stationnement interdit. Rien de plus normal, pour se détendre, que de consacrer ses soirées à l'intégrale des saisons des Soprano. Sauf que ça n'aide pas non plus à trouver la fortune et la gloire littéraire. Il y aurait bien une solution: tout plaquer pour aller vivre à la campagne. Comme l'explique Don Dechine, il n'y a que dans la nature qu'on peut valablement produire un chef-d'oeuvre. Armés d'une confiance et d'un humour à toute épreuve, Betty et lui vont donc se lancer dans la quête d'une maison idéale, tenter de se débarrasser d'un appartement invendable et se perdre dans un monde inconnu et atroce: la jungle impitoyable de l'immobbilier. Une sacrée aventure quand on est un futur génie de la littérature et qu'on se réveille un matin avec un cloporte dans l'oeil !

"Extermination des Cloportes" est al peinture joyeuse d'un homme qui rêve son existence envers et contre tout dans une société en crise.
 
Mon Avis

Ce roman m'a fait passer un excellent moment. De plus, j'ai eu l'impression de découvrir la vie future de Arthur Fayot, héros du roman jeunesse "Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris", de Stacey Matson, ce ne pouvait être qu'un plaisir pour moi !

Don et Betty Dechine forment un couple qui se passionne pour les séries télévisées (ils sont en plein visionnage des "Soprano") et se sont inspirés du duo phare de "Mad Men" pour s'inventer de nouveaux noms. Don et Betty, donc. Exerçant tous deux le métier de professeur dans un lycée, ils aspirent néanmoins à autre chose et vont prendre la décision d'élaborer un plan de travail, le soir, afin que Don puisse se mettre à l'écriture du best-seller qu'il rêve de créer, et que Betty puisse enfin se pencher sur sa thèse qui lui tient tant à coeur. Mais c'est sans compter sur leur voisin envahissant, leur habitude de regarder des séries à l'heure même où ils souhaitent travailler, le fait que Don se découvre une maladie l'oeil qu'il n'est pas impatient de soigner ou, tout simplement - mais ils ne le reconnaitront jamais -, leur manque de motivation manifeste. Quand la vie dans leur appartement commence à leur peser, ils décident de le revendre et de se trouver une maison à la campagne, mais là aussi leurs plans vont être contrecarrer: le chauffe-eau, l'électricité et la plomberie les lâche tour à tour et malgré une baisse considérable du prix, leur appartement ne veux pas se vendre. Quand à leur quête de la maison idéale, elle commence mal...

"Extermination des Cloportes" est le genre de romans qu'il faut lire avec dérision: son humour et la verve de la narration sont exquis ! Les deux personnages principaux sont de sacrés numéros: lui est vaniteux, prétentieux et machiste sur les bords, elle est des plus ingénues et adopte au quotidien un comportement moutonnier exaspérant. Mais ces deux-là sont liés par un amour passionnel et une complicité forts et faits pour durer qui les rend attendrissants. Les situations rocambolesques (et ridicules) s'enchaînent pour se couple qui n'a décidément pas de chance. Suivre leur effort mental pour se cacher leur manque de motivation est addictif, ils font tellement vrai que l'on pourrait croiser des personnes de leur genre tous les jours au supermarché ou dans la rue !
Il est également touchant d'examiner le comportement de Don vis à vis de sa maladie de l'oeil, qui prend de plus en plus de place au fil du récit sans qu'il en soit atterré.
 
A force d'imaginer leurs rêves, ni l'un ni l'autre ne font énormément d'efforts pour les réaliser et ça peut être un joli message à faire passer... La plume de Philippe Ségur, que je découvre ici, est cocasse et vraiment agréable, ce roman m' a donné envie de découvrir ses autres oeuvres. Une très bonne lecture !



Suzy Bess.

 

2 commentaires: