vendredi 21 octobre 2016

La Vieille Dame qui Avait Vécu Dans les Nuages


La Vieille Dame qui Avait Vécu Dans les Nuages
 Auteure: Maggie Leffler
Editeur: HarperCollins
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Florence Guillemat-Szarvas
Nombre de pages: 362

Je remercie les éditions HarperCollins et Babelio pour cette lecture. 

Quatrième de Couverture

L'amitié entre une pionnière de l'aviation et une jeune écrivaine.

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est arrivé pour elle de raconter son histoire et les secrets qu'elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve: devenir aviatrice. Cette passion, Mary l'a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu'à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin.
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d'une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa soeur adorée qu'elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d'une amitié aussi belle qu'improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu'à l'émouvante révélation finale...

Ce roman est inspiré de faits réels - le rôle courageux et désintéressé joué par les femmes pilotes américaines pendant la Seconde Guerre mondiale, longtemps tenu secret. En 2009, Barack Obama leur a rendu hommage devant le Congrès. 
  
Mon Avis

En mêlant destins de femmes et chronique adolescente, Maggie Leffler nous offre un roman attendrissant qui m'a conquise.

Le jour de son 87ème anniversaire, Mary fait la rencontre de la jeune Elyse à l'atelier d'écriture où elle retrouve chaque semaine un groupe de retraités. A l'adolescente, Mary va oser avouer ce qu'elle tait à tout le monde depuis des années: les secrets de sa vie passée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mary - qui s'appelait encore Miriam - a pris en secret des leçons de vol avant de devenir aviatrice de l'armée américaine. Quittant sa maison, elle s'est consacrée à sa passion pour les avions au détriment de ses relations avec ses proches, jusqu'au jour où elle est tombée amoureuse et a dû faire le choix terrible de renier sa religion, ce qui l'a totalement coupée de sa famille. Pendant que les regrets et la nostalgie s'accumulent désormais en Mary, Elyse, du haut de ses 15 ans, découvre les petits bonheurs de la vie mais aussi ses nombreux aléas aux côtés de sa famille sur le point d'imploser, de sa meilleur amie Théa avec qui les relations sont tendues et de Holden, le garçon dont elle est secrètement amoureuse.

Le 1er Juillet 2009, Barack Obama et le Congrès décernent au WASP - Woman Airforce Service Pilots (service de pilotes féminines de l'Armée de l'Air) - la médaille d'or du Congrès, plus haute distinction civile pouvant être accordée par le Congrès des Etats-Unis. C'est grâce à ce fait divers d'importance que l'auteure a l'idée d'écrire ce roman. Et c'est parce que la participation des femmes pilotes a longtemps été tenu secrète qu'il est gratifiant de voir des romans comme celui-ci naître.
L'auteure va cependant plus loin en nous présentant les mémoires d'une dame qui, en se confiant à quelqu'un, affronte enfin les vérités qu'elle s'est cachée à elle-même, laissant s'échapper ses remords et apprenant à fusionner la femme qu'elle est aujourd'hui avec celle qu'elle a été. Le résultat m'a beaucoup touchée, tout comme les personnages dans leur ensemble auxquels je me suis rapidement attachée: aucun n'est là par hasard, ils sont tous intéressants et chacun apporte un plus à l'histoire, ce qui rend le récit d'autant plus attractif.
En alternant les deux points de vue - celui d'Elyse et celui de Mary -, on change également d'époque en suivant les aventures de cette dernière pendant la Seconde Guerre mondiale. Et c'est par de petites allusions, des phrases libérées au hasard des pages, qu'on apprend ce qui a pu se produire entre 1945 et la période présente. Cette construction m'a plu !
L'auteure n'oublie pas en écrivant ce récit fictif qu'il est inspiré de faits réel, elle y glisse de temps à autres de véritables anecdotes.

Ce roman qui mêle avec subtilité plusieurs genres (témoignage historique, littérature américaine, young adult) et aborde plusieurs thèmes, sans jamais nous perdre dans ses différentes histoires, est une pépite pleine de tendresse qui nous fait à la fois rire et monter les larmes aux yeux. J'ai adoré !



 1er Juillet 2009, Barack Obama décerne la médaille d'or du Congrès au WASP


Citation:

* "toute famille a ses secrets, qui ne comptent généralement que pour ceux qui les garde."



 Membres du WASP


Suzy Bess.

  

4 commentaires:

  1. J'en ai entendu beaucoup de bien aussi ! Je crois qu'il y a un ou deux films sur le sujet d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et d'autres romans traitent aussi ce sujet. C'est très intéressant !

      Supprimer
  2. Elles sont vraiment pas mal les photos à la fin de ton article.
    Sinon, j'ai adoré ce livre touchant. Ce fut un plaisir pour moi de découvrir l'histoire de ces femmes à travers Mary.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Oui, c'est un très beau roman !

      Supprimer