vendredi 30 septembre 2016

Ta Vie Commence Aujourd'hui, Tome 1


Ta Vie Commence Aujourd'hui, Tome 1
 Auteure: Chrys Telle
Editeur: Amazon
Nombre de pages: 142

Je remercie l'auteure pour cette lecture !

Résumé

Gia et Nicolas se connaissent depuis l'enfance. Un amour passionnel les a unis, mais Nicolas l'a éconduite, plusieurs fois, et elle est aujourd'hui prisonnière de ses sentiments. Elle pensait ne plus jamais pouvoir aimer, mais un jour, Giulian fait irruption dans sa vie... C'est alors qu'elle reçoit une invitation de Nicolas, pour une soirée qu'il organise avec sa nouvelle compagne. Gia ne s'y rendra pas seule, elle ira avec ce bel inconnu, ce Chef étoilé: Giulian, qui travaille maintenant pour elle et va tout faire pour lui faire oublier ses tourments. Entre un chevalier blanc charismatique et cruel et un chevalier noir passionné mais mystérieux, lequel Gia choisira-t-elle ?
 
Mon Avis

Simple, fraîche et sympathique, cette courte histoire se laisse facilement savourer.

Gia est une jeune femme désemparée lorsqu'il s'agit de ses affaires de coeur. Malmenée moralement depuis plusieurs années par Nicolas, son premier amour, qui s'amuse à la conquérir puis à l'abandonner, avant de la séduire à nouveau pour finalement la quitter sans autre forme de procès - et ainsi de suite -, Gia n'arrive cependant pas à résister à ce charmeur qui connaît ses points faibles et lui fait ressentir de si intenses sensations. Après une énième rupture et un silence qui a duré cinq ans, Nicolas se rappelle à son bon souvenir d'une manière étonnante... En effet, il l'invite à sa pendaison de crémaillère où il l'accueillera aux côtés de sa compagne. Scandalisée de cet ultime affront, Caro, sa meilleure amie, élabore un plan afin que Gia n'ait pas à endurer seule cette épreuve, car cette dernière est bien décidée à se rendre à cette soirée pour mettre définitivement un terme à cette amère comédie de l'amour. Mais c'est avec surprise que la jeune femme découvre que l'homme convié par Caro pour l'accompagner à la soirée n'est autre que le séduisant Giulian, Chef étoilé italien qui intervient régulièrement dans l'entreprise des deux amies. Et autant dire que Gia est loin d'être insensible à son charme.

Cette romance basique met en scène un triangle amoureux comme on en a déjà vu une centaine de fois. Mais là où il se distingue d'autres oeuvres, c'est par son sujet: à savoir la dépendance à l'être aimé, malgré tout le mal que celui-ci peut faire. Car il n'est pas si fréquent de retrouver ce thème  qui aborde la manipulation d'une personne sur une autre afin d'attiser une addiction amoureuse malsaine. Nous sommes pourtant environnés chaque jour par des couples de ce genre.
Ici, Nicolas fait tout pour détruire Gia psychologiquement. Lorsqu'il se met à l'aimer, il sait qu'elle en est ravie, qu'elle en a besoin, puis il disparaît volontairement en sachant très bien quelles répercussions aura son acte: Gia est d'abord perplexe, elle ne comprend pas, puis la tristesse la gagne, avant de se mettre à douter d'elle-même... Ce n'est pas une manoeuvre subtile, au contraire c'est une manière d'agir sournoise parce que directe, ce qui rend le procédé d'autant plus violent à vivre pour l'héroïne. Certaines personnes penseront peut-être que celle-ci est naïve, car elle a parfaitement conscience de l'emprise et du tempérament de Nicolas, mais ce n'est pas mon avis; je sais qu'il peut être très difficile de résister à ce genre de comportements. J'ai donc vraiment apprécié ce sujet et la manière dont il est traité ici.
Certains clichés m'ont un peu dérangée et le romantisme (vraiment trop) excessif de Giulian prête à sourire (ou fera fuir certains lecteurs, au choix) mais la fraîcheur de ce personnage et le changement qui s'opère chez Gia à ses côtés est vraiment agréable. D'autant que son charisme m'a séduite. J'ai adorée la narration qui rend l'héroïne sympathique car elle s'exprime comme elle pense (cette narration m'a d'ailleurs fait penser à celle que l'on retrouve dans Endgame avec le personnage de An), ça m'a fait rire à de nombreuses reprises.

Le tout est plaisant, j'aurai même apprécié que ce soit plus long car certaines scènes passent rapidement, mais je sais que deux autres tomes suivent, alors je ne m'en fais pas !



Suzy Bess.

 

2 commentaires:

  1. Ah les manipulateurs (ou -trice) pervers(es)... Des gens adorables... Et c'est en effet un sujet trop abordé. Du coup ça me semble plus intéressant que ce que je pensais.

    RépondreSupprimer