samedi 6 août 2016

Solaire

 
Solaire
Auteur: Ian McEwan
Editeur: France Loisirs
Traduit de l'anglais par: France Camus-Pichon
Nombre de pages: 391
 
Quatrième de Couverture

Hier encore fringant lauréat du prix Nobel de physique, Michael Beard traîne aujourd'hui sa calvitie et son embonpoint dans des conférences où il est grassement payé pour réciter indéfiniment le même discours. Sa récompense lui assurant également des conquêtes faciles, il délaisse sans scrupules son épouse, la cinquième... Pourtant en découvrant que celle-ci se console dans les bras d'un autre, Michael se révèle fou de jalousie.

De là tout s'enchaîne... Son rival meurt accidentellement, laissant derrière lui de précieuses recherches que Michael s'approprie pour devenir le nouveau héros de la cause écologique. De mensonges en catastrophes, il se construit une nouvelle vie autour de cette imposture. Mais combien de temps avant que la vérité éclate ?
 
Mon Avis
 
C'est avec un humour satirique piquant que l'auteur nous présente un personnage singulier.
 
Michael Beard, prix Nobel de physique pour sa Colligation Beard-Einstein, a vite perdu sa  fougue de remarquable physicien et sa passion même pour le métier. Enchaînant les relations extra-conjugales, il est abasourdi lorsqu'il apprend que Patrice, sa cinquième et actuelle épouse, se permet le même luxe: rechercher du réconfort ailleurs. N'acceptant pas ce juste retour des choses, il va ruminer sa colère, jusqu'à ce que l'un de deux amants de Patrice décède de la plus pittoresque des façons, face à Michael. Saisissant cette occasion pour faire accuser l'autre amant de sa femme, le physicien va ensuite profiter des travaux écologiques du disparu et en exploiter tous les aspects.
 
Drôle de découverte que ce roman plaisant mais délicat à lire. Ian McEwan mise énormément sur la complexité scientifique de son roman en nous dévoilant, au cours de trois parties, un projet pour sauver la planète en réduisant la pollution grâce à la photosynthèse. C'est intelligent et captivant, mais en résulte un ouvrage lourd à parcourir et qui sera, sans aucun doute, laborieux aux non-adeptes du sujet. Je n'ai pas toujours réussi à comprendre - en début de roman, surtout - où l'auteur voulait me mener, et, malheureusement, j'ai mis bien trop de temps à apprécier ma lecture (à cause de la lourdeur du récit, donc, due aux détails scientifiques qui pourtant sont pertinents) pour en garder un excellent souvenir. Malgré tout, l'auteur est parvenu à me faire apprécier son héros ubuesque, politiquement incorrect, et son final burlesque - où les rebondissements s'enchaînent les uns après les autres - est un vrai délice.
 
 
 
Citations:
 
* Un type est dans une forêt sous la pluie, et il meurt de soif. Il a une hache; il se met à abattre les arbres pour en boire la sève. Une gorgée par arbre. Il se retrouve entouré d'un désert sans vie, et il sait qu'à cause de lui la forêt disparaît à toute vitesse. Alors pourquoi n'ouvre-t-il pas la bouche pour boire la pluie ? Parce qu'il abat très bien les arbres, qu'il a toujours fait ainsi et qu'il se méfie des gens qui lui conseillent de boire la pluie.
 
* Avoir du retard était une forme de souffrance moderne, mélange de tension croissante, d'auto-accusation, d'apitoiement sur soi, de misanthropie, d'aspiration à ce que seule la physique fondamentale permettait d'atteindre: l'inversion du cours du temps. Les injonctions à rester stoïque ne vous faisaient pas arriver plus tôt à destination.
 
* J'ai découvert en premier lieu que, lors d'une crise grave, on comprend, parfois trop tard, que la cause du problème ne se trouve ni chez les autres, ni dans le système, ni dans la nature des choses, mais en nous-mêmes, dans nos égarements et nos hypothèses fantaisistes. Et, en second lieu, qu'à certains moments, de nouvelles informations nous obligent à réinterpréter radicalement la situation.
 
 
 
Suzy Bess.
 


4 commentaires:

  1. Là je sais pas par contre... Pas sur que ça me tente vraiment mais merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  2. Tiens ça me semble sympa et original ! Je vais le recommander à une amie à qui je sais que ça pourrait plaire :) Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! J'espère que ton amie apprécieras. :)

      Supprimer