dimanche 3 juillet 2016

Avec ou Sans Mr Darcy ?

 
Avec ou Sans Mr Darcy ?
Auteure: Abigail Reynolds
Editeur: J'ai Lu
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Marie Villani
Nombre de pages: 288
 
Quatrième de Couverture
 
Un nouveau scandale guette les Bennet: Lydia, la plus jeune sœur de la famille, s'est livrée à Mr Wickham et s'est enfuie à son côté ! Extrêmement troublée par cette terrible nouvelle, Elizabeth, dans sa hâte, se confie à Mr Darcy. Toutefois, elle refuse obstinément son aide et, plus encore, toute idée de mariage avec lui, malgré les allusions de ses proches. En effet, elle craint que l'affection que ce dernier lui témoigne de plus en plus ouvertement ne puisse résister à cet esclandre. Déterminée à mettre de côté ses sentiments pour Darcy plutôt que d'associer son nom à cette situation choquante, Elizabeth espère se débrouiller seule pour sauver l'honneur de sa famille. Mais y parviendra-t-elle sans lui... ?
 
Mon Avis
 
Je garde un souvenir mitigé de ma première lecture d'une œuvre d'Abigail Reynolds. En effet, La Conquête de Mr Darcy m'avait assez déçu et je redoutais donc de ressentir la même chose avec ce roman. Mais c'est soulagée que j'écris cet avis, car même si l'esprit de Jane Austen n'est pas totalement respecté, cette réécriture d'Orgueil et Préjugés est étonnamment agréable à lire.
 
Nous retrouvons Mr Darcy et Elizabeth à l'auberge de Lambton, où la jeune femme reçoit une missive alarmante de sa sœur Jane (cet instant correspondant au chapitre XI de la deuxième partie d'Orgueil et Préjugés). C'est ici que les variations par rapport à l'œuvre originale se présentent: devant rentrer au plus vite chez elle, à Longbourn, Elizabeth Bennet doit prendre congé de Darcy, chez qui elle devait se rendre pour honorer une invitation de Georgiana, la sœur de celui-ci. Mais dans la confusion et la tourmente du moment, les deux individus se rendent vite compte qu'une certaine tension règne. L'attirance qu'éprouvent l'un pour l'autre les jeunes gens les conduit bientôt à se comporter imprudemment, et c'est dans une situation compromettante - s'embrassant passionnément - que les découvrent les oncle et tante Gardiner de Lizzie. A la suite de cela, les évènements s'enchaînent, le mariage est souvent évoqué, les rencontres entre les protagonistes se succèdent tout autant que le nombre de baisers échangés (s'en devient même excessif et risible).
 
La fin de l'œuvre de Jane Austen, dont s'est inspirée Abigail Reynolds, s'estompe sensiblement au fur et à mesure des chapitres. Le tempérament des personnages est globalement conservé, les joutes verbales entre Lizzie et Darcy accentuées (entre de multiples embrassades passionnées, donc) et les paysages nous sont familiers. Si les doutes des héros ainsi que la tension charnelle qui les habite peuvent apporter quelques longueurs, l'humour présent fait du bien et le simple fait de retrouver ces personnages que je chéris tant m'a ravie, pour preuve j'ai eu le sourire aux lèvres pendant une bonne partie de ma lecture.
Il va de soi que je conseille aux lecteurs/lectrices de ce roman de connaître le roman de Jane Austen avant de découvrir celui-ci.
 
Même si l'amour réciproque du duo principal frôle la mièvrerie (et je suis gentille), le rendu est distrayant, savoureux et m'a réconciliée avec l'auteure.
 
 
(fan art trouvé sur le site Weheartit)
 
 
Citation:
 
* Jamais encore elle n'avait autant senti qu'elle eût pu l'aimer qu'en cet instant où l'aimer devenait désormais chose vaine.
 
 
 
Suzy B.
 


6 commentaires:

  1. Je n'ai lu qu'un livre d'Abigail Reynolds et cela m'a suffit à la détester. Son livre, qui était une réécriture d'Orgueil et Préjugés qui imaginait qu'Elizabeth avait accepté la proposition la première fois, m'a dégoûté. J'avais l'impression qu'un esprit pervers avait pris possession des personnages d'autant plus qu'ils finissaient par n'avoir plus aucun rapport avec leur caractère de départ. Lizzy devient complètement stupide et peu sûre d'elle tandis que Darcy jouit de la captivité d'Elizabeth pour assouvir ses plaisirs. Bref, cela est dégueulasse, je trouve, à mon humble avis... Après, si elle a enfin été capable d'écrire un livre à peu près correct, tant mieux ! Mais avec le temps, les austeneries ont plutôt tendance à me dégouter de Jane Austen. Soit elles sont vraiment bonnes et c'est bon, soit je ne les lis pas. Un peu radical, je sais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison ! Il est difficile de trouver de bonnes austeneries. Mieux vaut se cantonner à Jane Austen alors ! ;)

      Supprimer
  2. Toujours pas lu de Jane Austen mais du coup je connais quand même un peu l'histoire maintenant^^. De là à lire ce livre, je ne pense pas^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut être adepte de l'auteure pour le lire. ;)

      Supprimer
  3. Oh ben je ne l'ai pas lu celui-ci ;) Je le note !! :) Merci Suzy

    RépondreSupprimer