dimanche 6 décembre 2015

Richard III

 
 
Richard III
Auteur: William Shakespeare
Editeur: Le Monde
Traduit de l'anglais par: François-Victor Hugo
Nombre de pages: 205
 
Résumé:
 
Troisième et dernière des œuvres réunies par François-Victor Hugo sous la division thématique "Les Tyrans", Richard III, cette œuvre de jeunesse, concentre toute l'horreur sanguinaire de la guerre des Deux-Roses. Figure infortunée et maléfique, Richard est l'un des enfants contrefaits d'Edouard IV d'York. Nommé régent, il fait assassiner ses neveux ainsi que certains membres influents de la cour, puis il usurpe le trône de son frère, prince héritier.
Outre l'introduction de François-Victor Hugo, vous trouverez dans ce troisième volume des oeuvres complètes de Shakespeare, une préface de Dominique Goy-Blanquet, professeur émérite de littérature élisabéthaine à l'université de Picardie.
 
Mon Avis
 
Richard III, c'est l'histoire de la haine véritable d'un homme hanté par la rage.
Richard est fourbe, mauvais, vengeur et prit, au commencement de l'histoire, dans la célèbre "Guerre des Deux-Roses", celle entre les York et les Lancastre.
On est mis au courant dès le début, par Richard, de ses funestes intentions. "Le crime entraîne le crime" comme il est énoncé dans cette pièce, et c'est face à cette barbarie sans fin que nous sommes. Je pensais le roi Jean foncièrement mauvais, il est peu de choses comparé à Richard qui est carrément vicieux. C'est un très bon acteur (ce doit être un réel plaisir que d'incarner un tel personnage sur scène !), il joue plusieurs rôles et s'en amuse, mais reste toujours cruel.
La scène finale est expédiée, comme si cette aventure ne méritait pas une belle fin détaillée. C'est dommage, j'en aurai redemandé ! ;)
"La langue de Shakespeare", désignant communément la langue anglaise, est bien plus que ce simple terme: l'auteur a su faire de la violence (que pourtant j'abhorre) une poésie, de l'organisation macabre de son personnage principal un spectacle. C'est un panache tranchant qu'il a su imposer et un style qui lui est propre. Son langage soutenu n'est pas à la portée de tous lecteurs (on l'apprécie ou non) mais sait immédiatement nous porter dans son époque.
Pour être plus brève: j'ai beaucoup aimé.
 
 
 
Citations:
 
* Richard - Sur ma vie elle trouve en moi ce que je ne puis trouver, un homme merveilleusement agréable.
 
* Elisabeth - Ciel qui vois tout, quel monde est celui-ci ?
 
* Elisabeth - Je ne veux pas de secours à mes lamentations ! Le désespoir en moi n'est pas aride: il peut faire affluer toutes ses sources dans mes yeux, jusqu'à ce que, gouvernée par la lune humide, la marée de mes larmes submerge le monde !
 
* La Duchesse d'York à Richard - Tu es venu sur terre pour faire de la terre mon enfer.
 
 
 
Suzy B.
 


4 commentaires:

  1. La dernière fois que j'ai lu du shakespeare.... Je serais bien incapable de le dire.... Mais bon, comme quoi certains classiques restent indémodables... Moi en ce moment c'est MacBeth que je voudrais relire avant d'aller voir l'adaptation....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour la même raison que j'ai lu Macbeth fin Novembre... sauf que mon cinéma ne le passe pas (grrr).
      Si tu vas le voir, tu me diras ce que tu en a pensé. ;)

      Supprimer
  2. Ah, un méchant vicieux ? Ce sont les meilleurs^^. je pense sérieusement que je me pencherais sur cette trilogie donc, car celui-ci me tente beaucoup aussi maintenant.

    RépondreSupprimer