jeudi 26 novembre 2015

Mélusine et Philémon

 
 
Mélusine et Philémon
Auteure: Corinne De Vailly
Editeur: Editions France Loisirs
Nombre de pages: Livre I, 450; Livre II, 530

Quatrième de Couverture - Livre I

L'Anneau du Diable.
Jérusalem, Août 1174. La princesse Sibylle doit au plus vite rejoindre son père mourant. Chemin faisant, la jeune fille et se petite escorte tombent dans une embuscade. Le complot se précise lorsque le page Philémon découvre qu'il est l'un des descendants de la fée Mélusine, dont il apprend les exploits au fil de sa quête: réussira-t-il à retrouver l'Anneau du Diable ?

L'Ordre de l'Epée.
Mer Méditerranée, Automne 1174. Pour se soustraire à ses ennemis, Philémon embarque sur un navire en direction de Marseille, en compagnie de son cousin le chevalier Grégoire d'Irfoy. De nombreux évènements viennent bientôt troubler leur voyage. Quel est donc cet Ordre de l'Epée dont Philémon découvre l'existence par un vieux parchemin ?

Mon Avis

Une quête, des anneaux aux puissants pouvoirs, l'effondrement ou la sauvegarde possible d'un peuple, d'une terre, ... Vous pensez au Seigneur des Anneaux ? Moi aussi, j'y ai pensé, un peu. Seulement, il n'y a que ces faits qui nous rappellent la trilogie de Tolkien, car nous sommes là dans un contexte bien différent, une histoire tout autre, qui mêle les faits historiques, les légendes et des personnages inventés de toutes pièces.
Philémon, garçon de onze ans, apprend qu'il est l'un des descendants de la célèbre fée Mélusine et qu'un mystérieux trésor, l'Anneau du Diable - composé de deux anneaux, dont l'un a disparu depuis de nombreuses années -, est son héritage. Avec cette découverte, sa vie à Jérusalem est menacée par des personnages assoiffés de pouvoir, le jeune garçon doit donc quitter sa terre pour se rendre en France, chez son père où une protection lui sera peut-être offerte et où il pourra peut-être retrouver l'anneau manquant. Philémon et son cousin Grégoire s'enrôlent dans une aventure périlleuse, où de nombreuses embûches se dresseront sur leur passage et où ils feront preuve d'un humble courage. Les trahisons se cachent à tous les coins, ce qui ajoute du suspense.
Le premier volet, L'Anneau du Diable, pose les bases solides de l'histoire qui suit. Précis, détaillé, l'on se retrouve dans des décors orientaux qui sentent bon le désert. La seconde partie, L'Ordre de l'Epée, se révèle être une véritable quête de chevaliers. Epique, cette aventure est agréable à suivre malgré quelques longueurs. Une fois adapté au rythme, ces récits se lisent rapidement. J'ai apprécié le fait que l'on vogue entre l'instant présent - 1174, aux côtés de Philémon - et que l'on découvre à d'autres moments et en même temps que le personnage principal la légende de Mélusine. Cette légende est d'ailleurs le récit qui m'a le plus passionnée dans ce livre.
C'est une lecture sympathique, qui n'a rien d'exceptionnel mais qui m'entraîne bien dans son univers.

Quatrième de Couverture - Livre II

Par les Larmes et le Sang
Royaume de France, Hiver 1174. Après la traversée des redoutables Quatre-Montagnes, Philémon et son cousin Grégoire découvrent bientôt les Cuves, réseau de grottes profondes et mystérieuses, au fond desquelles la fée Mélusine aurait trouvé refuge. L'Anneau du Diable se trouve-t-il au bout de cette route sinueuse entre secrets, mystères et légendes ?

Le Cri de la Femme-Serpent
Royaume de France, 1177-1260. Après quelques années passées à Paris, à étudier la Tradition, Philémon se sent prêt à reprendre la quête du deuxième anneau de Mélusine. Mettra-t-il enfin la main sur le précieux bijou ? Pourra-t-il rentrer chez lui, sauver le royaume latin et retrouver son amour de jeunesse, Sibylle de Jérusalem ?

Mon Avis

Cette fresque m'aura portée dans des contrées lointaines, avec la beauté et la cruauté de son époque.
Ce récit enchanteur nous emmène de villes en villes, d'un pays à l'autre, toujours aux côtés de Philémon dont la force de courage, pour un enfant de son âge, dépasse l'entendement. On a bien du mal à se figurer l'âge de ce personnage (de plusieurs, en fait), tellement sa maturité est avancée. L'éloignement qui se produit entre Philémon et son cousin est regrettable (surtout pour le premier) mais était prévisible dès le début.
Le temps des croisades est dignement représenté, avec des scènes, des décors et un vocabulaire parfaitement adapté à cette époque. Je me suis vraiment sentie immergée dans cette épopée. L'intense travail de recherche qu'a dû effectuer l'auteure est à saluer, Corinne De Vailly - que je découvre avec cette saga - est une artiste qui ne fait pas les choses à moitié, et c'est tout à son honneur. Les aventures sont détaillées, tout comme les rencontres et les personnages.
Bien que je n'ai pas ressenti de sentiments forts, de puissantes sensations, j'ai pris plaisir à me laisser tranquillement bercer, comme dans un rêve, par ces lignes. C'est donc une lecture que j'ai appréciée et que je ne regrette pas d'avoir découverte.



Suzy B.
 


1 commentaire:

  1. J'aime bien tout ce qui concerne les croisades et cette époque. C'est un univers visuel que j'apprécie, et même en lecture je me le figure trés bien. Du coup, avec un élément fantastique en plus, ça pourrait bien me plaire. je surveille ça !

    RépondreSupprimer