lundi 15 janvier 2018

La Petite Fille qui Détestait les Etoiles


La Petite Fille qui Détestait les Etoiles
Auteur: Frédéric Meurin
Editeur: Auto-édité avec Librinova
Nombre de pages: 82

Je remercier Librinova pour cette lecture !

* Résumé *

Pas facile, la vie d'enfant non-désiré... surtout quand maman est en voyage d'affaires à 300 km au-dessus de la planète et que papa est absent. Entre des scientifiques loin des réalités de notre planète, un camarade fan de foot, une mère arriviste et prête à tout, et un superviseur de mission dépassé par la succession des évènements, une gamine qui aurait pu exister tente de trouver sa place.
"La Petite Fille qui Détestait les Etoiles" imagine les coulisses rocambolesques de la conquête spatiale dans les années 80, et raconte une fiction qui tente de dépasser la réalité.
 
* Mon Avis *

Voilà une jolie et touchante histoire, celle de l'isolement d'une fillette dû à la conquête spatiale.

La NASA reçoit une étrange demande du président américain: pour rivaliser avec les soviétiques, il souhaite qu'une navette soit envoyée dans l'espace afin qu'un homme et une femme y aient des relations sexuelles. Hervé Caspari et Peggy Finckle acceptent mais, à son retour, cette dernière apprend qu'elle est tombée enceinte. La petite Hespérides va faire l'objet d'un large déballage médiatique, ce qui va confirmer la NASA de la garder en lieu sûr dans la base de Houston, où elle va grandir. Délaissée par des parents ambitieux, l'enfant solitaire va longtemps s'éduquer seule au contact des scientifiques croisés sur la base et ainsi développer son intelligence à  une vitesse fulgurante. Mais, bien que Ernie Sandman, superviseur de missions, lui apporte beaucoup de tendresse, la fillette va vivre avec un manque d'amour certain, et le fait d'être "emprisonnée" pour son bien va lui peser.

Les relations sexuelles dans l'espace font l'objet de nombreuses rumeurs depuis les débuts de la conquête spatiale, mais ce sont des histoires dont je n'avais jamais entendu parler jusqu'à présent; j'ai trouvé très malin d'évoquer le sujet via la vie d'Hespérides. Je me suis rapidement attachée à cette jeune héroïne: on ressent sa solitude, ce qui provoque un élan de tendresse à son encontre. Pourtant, si l'histoire est assez triste, elle n'est du moins pas racontée pour susciter ce sentiment: on plaint cette enfant, c'est certain, mais j'ai décelé une note d'espoir tout au long de ma lecture.
Ce récit est court, il se lit vite et facilement; cela ne m'aurais pas gênée qu'il y ait plus de pages mais ce texte se suffit aussi à lui-même tel quel. De plus, la plume de l'auteur est toute en simplicité, la lecture n'en est que plus agréable.
J'ai toujours apprécié les sujets se référant à l'espace - ses mystères me fascinent -, j'ai donc beaucoup aimé l'univers, bien que l'histoire se déroule presque exclusivement sur Terre. Certains aspects du récit sont basés sur des évènements s'étant réellement produits, le rendu en est que plus intéressant.

Jolie surprise, je recommande cette oeuvre qui conviendra aussi bien aux adultes qu'aux adolescents ! 
 
* Parlons Couverture *

Laurent Zimny vise juste avec cette belle illustration étoilée représentant une cosmonaute (en position du foetus ?) reliée par un cordon (ombilical ?) à une navette spatiale. Tout en sous-entendu, j'adore !



Suzy B.

  

dimanche 14 janvier 2018

PAL +1


Pile A Lire +1



Bonsoir les Nomades !

Cette semaine j'avais furieusement envie d'aller m'acheter des livres... mais j'ai résisté !
Par contre, j'ai eu le plaisir de recevoir un joli petit conte en SP.


* La Princesse Elodie de Zébrazur et Augustin le Chien qui faisait n'importe quoi, de Pierre Thiry.

Résumé: Elodie de Zébrazur est une princesse. Augustin est un chien. Elodie aime beaucoup Augustin. Mais Augustin fait n'importe quoi, vraiment n'importe quoi. Et lorsqu'on fait n'importe quoi il arrive des tas d'ennuis. Que va-t-il se passer ? Tu le sauras peut-être en ouvrant ce livre. En écoutant la musique des phrases, en écoutant le bruit des vagues, en écoutant le souffle du vent et le chant des coquillages tu découvriras une infinité de choses merveilleuses et inattendues...

Quand l'auteur m'a proposé la lecture de son livre, c'est avec plaisir que j'ai accepté. J'avais beaucoup aimé son recueil de sonnets et ai apprécié de me plonger dans ce conte pour petits et grands enfants (oui, parce qu'en fait, je l'ai déjà lu... ^^). Le livre était accompagné de deux cartes, représentant les oeuvres précédentes de l'auteur, et d'une dédicace que je vous montrerai dans ma chronique. Merci Pierre Thiry !



 Et vous, avez-vous reçu, acheté quelque chose cette semaine ?



Suzy B.

  

samedi 13 janvier 2018

La Belle et la Bête


La Belle et la Bête
Auteure: Gabrielle-Suzanne de Villeneuve - dite Mme de Villeneuve
Editeur: Folio
 Edition établie et présentée par: Martine Reid
Nombre de pages: 144

* Quatrième de Couverture *

Le monstre se fit entendre. Un bruit effroyable, causé par le poids énorme de son corps, par le cliquetis terrible de ses écailles et par des hurlements affreux, annonça son arrivée. En voyant approcher la Bête, qu'elle ne put envisager sans frémir en elle-même, la Belle avança d'un pas ferme, et d'un air modeste salua fort respectueusement la Bête. Cette démarche plus au monstre et, se retournant vers la Belle, il lui dit "Bonsoir, la Belle."

* Mon Avis *

La lecture de ce conte original est très intéressante, mais elle ne m'a pas fascinée.

Père d'une famille nombreuse (six garçons et six filles), un opulent marchand perd toutes ses richesses du jour au lendemain et se retrouve obligé d'aller vivre à la campagne. Lorsqu'un nouvel espoir se présente et qu'il doit retourner seul en ville, ses filles lui demandent de leur rapporter bijoux, robes et autres biens luxueux quand la Belle, plus humble, jolie et préférée des filles du marchand - jalousée par ses soeurs de surcroît - ne demande qu'une simple rose. Trompé par ses espoirs, le père rentre de la ville bredouille mais se retrouve déporté, lors d'une tempête, vers un château inconnu; c'est en y cueillant une rose qu'il rencontre une horrible Bête l'obligeant à revenir avec l'une de ses filles, pleinement consentante, ou il mourra. La Belle, navrée que la vie de son père soit menacée par sa faute, se dévoue. Au fil de son enfermement dans le fabuleux château emplit de nombreuses richesses, la jeune femme s'attache imperceptiblement à cette Bête mais est aussi sous le charme du séduisant inconnu qu'elle voit en rêve chaque nuit et qui insiste pour lui dire qu'elle ne doit pas se fier aux apparences. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que toute cette histoire est la conséquence et le dénouement d'une querelle entre de puissantes fées.

Quand on a grandi en regardant le si culte dessin-animé de Disney, le film de Cocteau ou, tout récemment, redécouvert la version Disney en live, il ne peut être que passionnant de découvrir l'histoire originale - bien que les adaptations soient plus inspirées de la version de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Ici, "La Belle et la Bête" fait normalement partie d'un recueil de plusieurs contes; cette histoire nous fait découvrir une héroïne parfaite qui subit de terribles déconvenues. Si la perfidie humaine est bien retransmise - la jalousie de soeurs, l'inconstance de prétendants, la position d'une famille remise en cause au motif de son manque de richesse... -, j'ai trouvé que la morale de l'histoire laissait vraiment à désirer. Je ne peux malheureusement pas en dire plus sans révéler une partie du dénouement de l'intrigue. J'ai, par contre, apprécié la manière de nous faire connaître la psychologie du monstre grâce aux rêves faits par la Belle - car ce n'est pas sous sa forme de Bête qu'elle paraît le plus intelligente, vu qu'elle se borne alors à la question "Voulez-vous que je couche avec vous ?", qui pourrait peut-être choquer... Ah, c'est une façon de faire plus franche, dirons-nous !
Divisé en deux parties, le conte nous relate dans la seconde les origines de la situation de la Belle et de la Bête, par la voix d'une fée. C'est tout aussi intéressant que le reste, nous y distinguons une hiérarchie de fées qui n'ont pas le droit d'aimer, mais le discours reste long à lire. Je regrette que "pour des raisons de calibrage du volume", ait été supprimé le récit intitulé "Histoire de la Bête" qui n'est que trop brièvement résumé.

Cette version originale m'a tout de même bien plu; comme je le dis plus haut, c'est une lecture intéressante.
 
* Parlons Couverture *

Ah, une rose... Tout commence pour notre Belle avec une rose, alors quelle logique que cette photographie de Valentino Sani ! Jolie, en plus, avec ces pétales à moitié fanés et cette couleur passée, par-dessus.



Suzy B.

   

jeudi 11 janvier 2018

Lumière, Le Voyage de Svetlana


Lumière,
Le Voyage de Svetlana
Auteure: Carole Trébor
Illustrateur: Sébastien Pelon
Editeur: Rageot
Nombre de pages: 379

* Quatrième de Couverture *

Entre raison et passion, ombre et lumière, le destin captivant de Svetlana.

Hantée par la dernière volonté de sa mère adoptive, Svetlana quitte le Paris des Lumières pour rejoindre la Russie des tsars. Au cours de ce voyage, elle rencontre des êtres mystérieux, Varlaam et Mira, et se découvre d'étonnants pouvoirs...
Pour accepter sa véritable identité, Svetlana doit affronter sa part d'ombre. Et qui, de Boris l'officier d'élite, ou d'Aliocha, le paysan rebelle, l'aidera à se révéler à elle-même ?
 
* Mon Avis *

Ce roman avait tout pour me plaire: de l'historique, du fantastique, et des paysages de la Russie des tsars. Si ce n'est pas le coup de coeur que j'escomptais, cette aventure m'a tout de même bien plu !

Adoptée par un couple de français lorsqu'elle avait 3 ans, Svetlana, 15 ans, ne parvient pas à faire le deuil de sa mère adoptive. Elle convainc son père d'exaucer la dernière demande de la défunte et, grâce à un vieux carnet de voyage, part pour la Russie retrouver ses "vrais parents". Le chemin jusqu'à Riga, sa première destination, va être semé d'embûches mais elle va y rencontrer Aliocha, un jeune vagabond, ancien serf, errant dans les bois pour rester libre, qui va devenir son guide. Peu à peu, Svetlana se rend compte d'étranges évènements la concernant: elle va finir par apprendre qu'elle est une sorcière, une chose tellement éloignée de son éducation scientifique qu'elle peine à y croire. En arrivant à Saint-Pétersbourg, elle va faire la connaissance de la tsarine Catherine II et de son séduisant officier Boris, qui va lui retourner l'esprit, tandis que son objectif de retrouver ses parents russes va s'avérer plus dangereux et compliqué que prévu.

Jolie aventure jeunesse que ce "Lumière, le voyage de Svetlana", je l'ai trouvée distrayante et l'univers construit par l'auteure m'a intéressée.
Svetlana est une jeune fille aux lourdes responsabilités et qui, de surcroît, se sent rejetée: d'abord par des parents russes qui l'ont confiée à d'autres, pour une raison qu'elle ignore; ensuite par un père adoptif qui, à la suite de la mort de sa femme, la délaisse pour mieux s'appesantir sur son propre chagrin... on ne peut que plaindre la situation de l'héroïne et admirer le courage dont elle fait preuve.
J'ai trouvé que la révélation de son pouvoir se faisait un peu trop facilement, mais je chipote un peu, car ce roman est court pour les idées qu'il contient, les évènements sont donc rapides.
Chaque thème prit séparément est captivant: l'histoire se déroule en 1774, les recherches historiques et l'apparition de grands personnages tels que Diderot, Falconet ou Catherine II sont intéressantes; les paysages de Russie sont joliment décrits et tels que je les aime; quant à la partie fantastique, elle est bien construite et reste un long moment mystérieuse, ce qui m'a intrigué - j'ai adoré que la sorcellerie soit mêlée aux croyances russes en des dieux divers et variés, c'est un sujet passionnant. Le rendu final est étonnant, le récit se lit rapidement et la quinzaine d'illustrations de Sébastien Pelon parsemant les pages de ce roman ajoutent du charme à l'intrigue. Si cette histoire se suffit à elle-même, je serai tout de même bien tentée de lire, un jour, une suite !

"Lumière, le voyage de Svetlana" est un roman jeunesse surprenant et agréable à lire.
 
* Parlons Couverture *

Quelle magnifique illustration ! Sébastien Pelon représente Svetlana dans la neige, au coeur d'une forêt ayant pour toile de fond les fameuses coupoles russes, une architecture qui m'a toujours fascinée et fait rêver. Le contraste des couleurs est superbe !



Suzy B.

  

mardi 9 janvier 2018

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire


Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire
Titre original: "Hundraåringen Som Klev Ut Genom Fönstret Och Försvann" (traduction approximative: "Le Centenaire qui est sorti par la Fenêtre et a disparu")
Auteur: Jonas Jonasson
Editeur: Pocket
Traduit du suédois par: Caroline Berg
Nombre de pages: 509

* Quatrième de Couverture *

Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l'adjoint au maire et de la presse locale ? Allan Karlsson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobées - presque par inadvertance - à un membre de gang. S'engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, une vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja...
 
* Mon Avis *

C'est un intéressant moment de lecture que nous propose ce roman où l'humour et la nonchalance se retrouvent à chaque chapitre.

Le jour de ses cent ans, Allan Karlsson s'enfuit de la maison de retraite où une fête en son honneur doit avoir lieu et file droit vers la gare de Malmköping, avec l'intention de partir le plus loin possible de l'aide-soignante Alice la Colère, qu'il déteste. Sur place, un jeune trafiquant cédant à un besoin pressant confie au centenaire, pour quelques minutes, une grosse valise. Mais entre-temps, le car qu'Allan veut prendre, avant d'être trouvé par le personnel de la maison de retraite sûrement déjà à sa recherche, arrive et est prêt à repartir; alors le vieil homme ne trouve pas mieux que d'embarquer, tout simplement. Avec la valise. Qui contient 50 millions de roubles. Une chasse à l'homme s'ensuit entre la police, ayant été avertie par la maison de retraite de la mystérieuse disparition de l'un de ses pensionnaires, les trafiquants du groupe Never Again, qui tiennent forcément beaucoup à leur argent, et cet étrange vieux au passé extraordinaire, qui ne voulait pas fêter son anniversaire mais va trouver des amis sur son passage et malencontreusement semer la mort dans son sillage.

Ce roman est vraiment particulier et ne plaira pas à tout le monde, personnellement j'ai passé un bon moment.
Tout en dérision, la plume de Jonas Jonasson intrigue et raconte d'une façon très drôle les péripéties d'un personnage atypique, qui prend tout avec nonchalance. Alternativement, nous découvrons le présent (c'est-à-dire 2005, dans le cadre de cette histoire) mais aussi le passé des plus incroyables du héros. Et si la plus grande partie de l'humour et du rythme se trouve dans la première catégorie, c'est au cours de la seconde que se révèle l'intelligence de l'auteur, car derrière la légèreté d'un protagoniste dont on doute parfois de la bonne santé mentale se cache toute l'Histoire politique mondiale du XXème siècle. Du général Franco à Winston Churchill, en passant pas Staline, Mao Tsé-Toung, Kim Il-Sung, les présidents américains Truman et Johnson, ou encore le français De Gaulle (et j'en passe), tous ont un jour croisé la route d'Allan, et celui qui n'aimait alors pas la politique - et ne l'aimera jamais d'ailleurs - s'est avéré être parmi les créateurs de la bombe atomique. Gaffeur, presque insolent dans sa naïveté, ayant connu le Goulag tout comme le statut d'espion, cet homme est vraiment original; je ne saurai dire si je me suis attachée à lui, mais il m'a bien fait rire en tout cas.
Bien qu'ils soient traités avec un peu plus de sérieux, les passages historiques n'en restent pas moins rocambolesques et le sarcasme n'est pas seulement sous-jacent. La légère différence de ton entre présent et passé est une bonne idée même si cela peut apporter un peu de lourdeur à la lecture. J'ai préféré les passages au présent, l'aventure et la suite de rebondissements sont vraiment savoureuses !
 
"Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire" vaut le coup d'oeil pour la plume de son auteur et le ton global, mais je vous conseille de le prendre au second degrés tout au long de votre découverte.
 
* Parlons Couverture *

Cette photographie de Stanislas Zygart colle parfaitement au héros, elle est aussi originale et loufoque que lui. J'adore le choix des couleurs mais je ne comprends pas la présence d'un tel costume de cochon, ça n'a pas de lien avec l'histoire (par contre le bâton de dynamite... ^^).
Cette photo a d'ailleurs inspiré les créateurs de l'affiche de l'adaptation ciné de 2014, avec cette fois un déguisement d'éléphant - un peu plus cohérent.
C'est un choix réussi en tout cas, cette couverture attire l'oeil.



Suzy B.

  

lundi 8 janvier 2018

3 Ans et un Bilan !


Le Toucher des Pages a trois ans !


Profitons-en pour faire un petit bilan sur l'année qui vient de s'écouler.

Tout d'abord, je tiens à vous remercier. Vous, qui me suivez depuis le début ou depuis peu de temps, vous qui partagez vos découvertes livresques, vos opinions, vous qui me soutenez en toute occasion et me donnez toujours le sourire. VOUS ! Merci, cette aventure bloguesque ne serait rien sans vous, c'est un plaisir d'échanger avec vous et tout simplement de savoir que vous êtes là ! 

 
2017 a été une jolie année: plus d'une centaine de livres lus, de nombreux partenariats, de très belles découvertes dont 4 coups de coeur (j'aurai aimé plus mais j'ai peut-être été difficile), et ne comptez certainement pas sur moi pour savoir combien d'ouvrages j'ai reçu... ^^
Le seul petit souci, c'est que ma PAL a augmenté par rapport à 2016. Enfin bon, on arrangera ça en 2018, j'y crois (oui, je sais, je dis ça tous les ans...) ! ;)


* Mes Coups de Coeur *

* Salutem, de Vincent Robert.
* Orange, volume 2, d'Ichigo Takano.
* Jane Eyre, de Charlotte Brontë.
* Quand l'Amour s'Invite à Noël, de Tara Taylor Quinn.


* Les Histoires qui ont frôlé le Coup de Coeur *
 
Il y eu aussi d'excellentes lectures qui ont frôlé le coup de coeur, comme:
* Le Monde de Narnia, de C.S. Lewis.
J'ai beaucoup de mal à juger ce livre car il a presque toujours fait partie de ma vie. L'ayant découvert très jeune, il s'agit sans doute d'un coup de coeur, mais étant habituée à cette histoire le ressenti est vraiment particulier.
* Iris, tome 2: Feuilles Volatiles et Bulles de Cristal, de Dee L. Aniballe.
* The Paper Magician, de Charlie N. Holmberg.
* Eleanor & Park, de Rainbow Rowell.
* La Maison de l'Orchidée, de Lucinda Riley.
* Peter Pan, de James Matthew Barrie.
Tout comme Narnia, cette histoire m'habite depuis longtemps, mon ressenti est donc aussi particulier.
* Six of Crows, tome 2: La Cité Corrompue, de Leigh Bardugo.

Il y a eu beaucoup d'autres belles choses, mais je ne vais pas tout citer.

*****

Je me donne comme nouvel objectif de lire 100 livres en 2018, et voici mes bonnes résolutions:

1ère bonne résolution: La Réalisable.
J'ai bien l'intention cette année de voir le bonheur en chaque chose, d'arrêter de râler et me plaindre (oui, ça m'arrive) et de sourire à la vie. Quoi qu'il arrive.

2ème bonne résolution: Avec un peu d'efforts...
Faire baisser cette Pile A Lire que j'aime tant. Je sais que je vais y arriver ! Et, au passage, m'acheter une bibliothèque (d'ailleurs, si vous avez des sites à me conseiller, hein...).

3ème bonne résolution: L'Irréalisable.
Ne pas acheter de livres !
(Bon, c'est l'intention qui compte de toute façon, j'y ai pensé c'est déjà bien... mais si je veux me faire un calendrier de l'Avent spécial livres pour Noël 2018, je vais bien être forcée d'acheter des livres...)

*****

* Concours des Trois Ans *


Et comme je le disais plus haut, c'est l'anniversaire du blog aujourd'hui !!! Alors pour marquer l'occasion des trois ans, je vous offre trois livres, et qui dit trois livres dit la trilogie de votre choix !

Comment participer ?
* Laissez un commentaire ci-dessous en m'indiquant quelle trilogie vous aimeriez découvrir (et n'oubliez pas d'indiquer votre pseudo ou nom).
* Aimez la page Facebook du blog: Le Toucher des Pages.
Et c'est tout !

Le concours débute aujourd'hui et se terminera le lundi 29 Janvier 2018. J'effectuerai le tirage au sort sur Dcode et dévoilerai le nom du ou de la gagnant.e ici et sur la page Facebook. Cette personne aura une semaine pour m'envoyer ses coordonnées avant que je ne retire au sort.


Bonne chance mes Nomades, et encore joyeux anniversaire au blog !



Suzy B.

  

mercredi 3 janvier 2018

Bilan Lecture Décembre 2017


Bilan du mois de Décembre 2017


Quel dernier mois !

Décembre fut riche en lectures - avec neuf livres lus, dont un Coup de Coeur - mais surtout en réceptions de livres...

* Mes Lectures *

* Comme il vous Plaira, de William Shakespeare.
Sympathique pièce, pas inoubliable mais j'ai passé un bon moment.

* CHERUB, Mission 13: Le Clan Aramov, de Robert Muchamore.
Et c'est encore une réussite pour l'auteur avec ce nouveau tome de la saga qui signe un renouvellement intéressant, avec un nouveau héros que j'ai apprécié.

Ce premier volume a attisé ma curiosité, j'ai bien aimé l'ambiance de roman historique alors que l'action est contemporaine.

Quel très bon second tome ! J'ai été triste de quitter les héros de cette saga qui m'ont, encore une fois, embarqué dans leurs aventures incroyables !

* Spiritus Mundi, de Mahrk Gotié.
L'auteur m'a envoyé son livre, et quelle jolie découverte ! L'atmosphère particulière de cette histoire m'a vraiment bien plu.

* Un Noël pas comme les Autres, de Sheila Roberts.
Je n'ai malheureusement pas su apprécier ce roman dont les personnages m'ont peu touchée. L'histoire, classique et prévisible, est à lire pour son ambiance de Noël bien retransmise.

*Love Baka #1, de Shushushu Sakurai.
Manga reçu grâce à la Masse Critique Babelio, j'ai passé un excellent moment. L'héroïne est aussi drôle qu'attachante, hâte de lire la suite !

* Quand l'Amour s'invite à Noël, de Tara Taylor Quinn.
!!! Coup de Coeur !!!
J'ai été très surprise par ce roman, ce fut mon dernier coup de coeur de l'année et j'en suis ravie ! L'histoire m'a captivée et ce n'est pas tant les personnages que le contexte même que j'ai adoré.
 
* Les Nuits de Bombay, de Louis Bromfield.
Dernière lecture de l'année, il s'agissait de mon tirage de ma Book Jar du mois de Novembre. J'ai passé un bon moment, en étant assez détachée de l'histoire mais tout de même intéressée.
 
* Evolution de la PAL *

Noël, Noël, Noël. Cette fête a "gâché" toutes mes tentatives de faire baisser ma Pile A Lire, et dire que j'y étais presque ! Bizarrement, ça me fait très plaisir... j'ai essayé d'être mécontente, hein, vraiment (!), mais je n'y arrive pas. (hin hin hin ! *quel est ce rire sardonique que j'entends au loin ?*) Bon, par contre, il va falloir que je m'achète de toute urgence une bibliothèque pour ranger tout ça, parce que là... je n'ai définitivement plus de place.

Achats: "Raison et Sentiments, Orgueil et Préjugés, Deux chefs-d'oeuvres illustrés"; "Orgueil et Préjugés, illustré par Hugh Thomson".

Prêts: "Le Fléau, tomes 1&2"; "Cherub #14"; "Alex Rider, tome 1".

Masse Critique: "Love Baka #1", lu dans le mois.

SP: "Spiritus Mundi", lu dans le mois; "La Petite Fille qui Détestait les Etoiles"; "Shape of You".

Cadeaux: "Le Fond des Forêts"; "La Citadelle des Ombres"; "The Paper Magician"; "The Glass Magician"; "The Master Magician"; "Fleurs Captives, tomes 1 à 5"; "La Belle et la Bête".

21... oui 21 livres reçus ce mois-ci, deux n'ont pas intégrés la pal puisqu'il s'agit d'ouvrages de collection (les Jane Austen). J'en ai lu 9, dont un qui n'était pas dans ma pal, cela veut donc dire que ma Pile A Lire a augmenté de 10 titres.
Non, vraiment, je ne sais pas quoi dire après ça... Bonne année ! ^^





Suzy B.