lundi 17 juillet 2017

Les Survivants d'Aglot


Les Survivants d'Aglot
Auteure: Delphine Biaussat
Editeur: Evidence Editions
Nombre de pages de la version imprimée: 128

Je remercie l'auteure et la maison d'édition pour cette lecture !

* Résumé *

C'est la catastrophe à Aglot: les morts se relèvent ! Ils détruisent tout sur leur passage.
Anthony, nouveau gardien à la prison de la ville, et Emilie, l'une des détenues, vont coopérer pour survivre. Entre tensions et révélations, ils vont tenter de percer le mystère de cette invasion. Réussiront-ils à sauver les citoyens, et envisager un avenir heureux ?
 
* Mon Avis *

C'est la première fois que je lis une histoire de zombies. J'ai trouvé ça intéressant.

L'alarme de la prison d'Aglot retentit. Alors que Anthony, l'un des gardiens, est chargé d'aller vérifier l'état de deux détenues, il ne sait toujours pas ce qu'il se passe: une évasion ? une attaque extérieure ? une fausse alerte ? C'est ce même gardien, livide, qu'Emilie, retenue à l'isolement depuis qu'elle s'est battue avec une autre détenue, voit s'enfermer avec elle, dans sa cellule, sans explications. Ce n'est que lorsqu'ils en sortent, au petit matin, que la jeune femme découvre l'horreur: un vrai carnage a eu lieu parmi les prisonnières et le personnel de la prison, orchestré selon Charlène, une rescapée, par des morts-vivants.

"Les Survivants d'Aglot" est une novella. En conséquence, il s'agit d'une histoire courte, trop courte pour que j'ai pu l'apprécier pleinement dans ce contexte: un tel sujet mérite de l'ampleur, et les évènements s'enchaînent donc, à mon goût, trop vite. Pourtant, l'auteure ne manque pas de détailler les scènes et les personnages, ce qui est vraiment agréable !
Porté par les points de vue des deux personnages principaux, Emilie et Anthony auxquels on s'attache rapidement, le récit est haletant, toujours en mouvement, j'ai bien aimé cette impression d'urgence qui coïncide bien avec le thème. Si la décision du héros d'aller chercher des réponses - à l'apparition des zombies - dans une bibliothèque m'a prise au dépourvue, les explications inédites fonctionnent très bien ! Il y a parfois quelques facilités (dans l'exploration de la ville ou dans les relations que certaines personnes partagent, par exemple) mais dans l'ensemble j'ai apprécié. Et l'une des scènes à l'aspect fantastique constituant le dénouement m'a vraiment séduite.
Mais je me rend compte que je ne parle pas d'effroi... En effet, je n'ai pas ressenti de grands frissons. Ceci dit, l'auteure et ses jolies descriptions nous livrent certains instants peu ragoûtants.

Cette novella nous offre une histoire originale, qui se lit vraiment rapidement, et aux idées plutôt novatrices selon moi, même si j'aurai aimé que cela soit plus long. Intéressant donc.

* Parlons Couverture *

Cette couverture est réussie ! Les zombies, déjà utilisés pour figurer sur la couverture du roman "Les Marcheurs", de Denis Labbé, rencontrent les mêmes tons de bleu assez macabre, j'aime beaucoup l'omniprésence de cette nuance.



Suzy B.

  

samedi 15 juillet 2017

Rendez-Vous avec ma Star, tome 3


Rendez-Vous avec ma Star,
tome 3
Auteure: Alexandra Lanoix
Editeur: Auto-édité
Nombre de pages: 206

* Résumé *

!!! ATTENTION !!!
Ce résumé révèle une partie de l'intrigue, à ne pas lire si vous n'avez pas découvert le tome précédent !

Nina a fait le dur choix de rompre ses fiançailles avec Tom. Elle n'arrive pas à concevoir une vie normale avec la star de sa vie. Ian, ami et collègue de Nina en profitera pour essayer de gagner le coeur de celle-ci, en l'absence de son rival, mais y arrivera-t-il ?
  
* Mon Avis *

Dernier tome de la trilogie, ce roman m'a séduite !

Que de rebondissements pour cette ultime aventure, et nos personnages vont tomber de Charybde en Scylla. Entre ruptures, réconciliations, jalousies, doutes et imprévus, on tremble pour le duo principal. Et on se demande même: Nina fait-elle les bons choix ? Que se passerait-il si... Ah, mais avec des si on mettrait Paris en bouteille, comme dirait l'expression. Et c'est avec beaucoup de questionnements que l'on suit donc cette histoire, mais aussi beaucoup de plaisir.
Malgré les évènements (pas toujours heureux) qui s'enchaînent, les protagonistes semblent plus détendus que dans le précédent tome et j'ai retrouvé une complicité qui m'avait manqué précédemment. Les personnages secondaires prennent plus d'importance et suivre leurs échanges est agréable, tout comme l'humour a belles doses qui est distillé tout au long du récit. Ainsi, les amis de Nina et les membres de sa famille (sa grand-mère, quelle énergumène ! ^^) nous font vivre des scènes d'anthologies.

Je n'affectionne pas particulièrement le style d'écriture "parlé", que l'on retrouve parfois dans les lignes de ce roman, et il y a bien eu quelques moments un peu trop mièvres ou fantasques où j'ai levé les yeux au ciel, mais tout cela ne dépend que de mon goût personnel et cela en fait, finalement, une bonne lecture/détente.

Dévorée en une journée, cette romance légère qui se lit toute seule m'aura fait passer de bons moments.
 
* Parlons Couverture *

Encore une couverture attirante pour cette trilogie. La mise en scène lumineuse de l'étoile me plaît beaucoup. Le noir et les paillettes en font une couverture très classe. Avec le socle sous l'étoile, on pense à une récompense et... c'est une référence à l'un des élément porteur du récit ! Bien vu ! ;)



Suzy B.

  

jeudi 13 juillet 2017

CHERUB, Mission 11: Vandales


CHERUB,
Mission 11: Vandales
Titre original: "Cherub #11 - Brigands M.C."
Auteur: Robert Muchamore
Editeur: Casterman
Traduit de l'anglais par: Antoine Pinchot
Nombre de pages: 469

* Quatrième de Couverture *

Mission à haut risque pour l'agent Dante Scott: accompagné de James et Lauren, il doit infiltrer le Vandales Motorcycle Club, l'un des gangs de bikers les plus puissants et les plus redoutés d'Angleterre. Leur objectif: provoquer la chute du Führer, le chef des Vandales. Un être sanguinaire dont Dante, hanté par un terrible souvenir d'enfance, a secrètement juré de se venger...

CHERUB est un département ultrasecret des services de renseignement britanniques composé d'agents âgés de 10 à 17 ans.

Pour raison d'Etat, ces agents n'existent pas.
   
* Mon Avis *

Intense et émouvant, ce onzième tome m'a beaucoup plu.
 
 Dante Welsh, anciennement Dante Scott, 13 ans, revient d'une longue mission en Irlande qui aura duré près de trois ans. Anxieux à l'idée de retrouver ses amis, il est ravi de constater que James et Lauren Adams ne l'ont pas oublié. C'est d'ailleurs avec eux qu'il repart, peu de temps après son retour, pour une mission dangereuse: se lier avec les membres du Vandales Motorcycle Club, un gang de motards violents, afin de faire tomber leur chef: Ralph Donnington, surnommé le Führer, un meurtrier, trafiquant, fervent admirateur d'Adolf Hitler, qui échappe depuis trop longtemps à la justice. Dante a plus de raisons que n'importe qui d'autre de vouloir la fin du Führer, car cet homme sans scrupules a froidement assassiné la famille du jeune garçon, alors qu'il était âgé de huit ans, avant de tenter de le tuer à son tour.

Ce volume est divisé en deux parties. Dans la première, nous découvrons le passé de Dante, son enfance avant son arrivée à CHERUB et les évènements qui l'y ont conduit. Ce nouveau personnage est attachant, j'ai été très émue par son histoire; c'est intime, intense, et la violence des faits qui nous sont contés m'a donné les larmes aux yeux. J'ai également eu un peu l'impression de revenir au premier tome de la saga, lorsque nous faisions alors connaissance avec le jeune James et sa soeur Lauren, Dante aussi se retrouve responsable et protecteur de sa petite soeur; cela donne un côté nostalgique à notre lecture, et forcément touchant.
La deuxième partie reste fidèle aux principes de la série avec de l'action, un univers détaillé et une intrigue bien ficelée. J'ai appris des choses durant cette lecture, comme le fait que les éminents gangs de bikers sont divisés en "chapitres" à travers le monde, ou bien que lors des runs, par exemple, (rassemblements où les motards roulent en formation sur les routes) est établie une hiérarchie précise et qu'en conséquence un biker ne peut pas se placer n'importe où dans le cortège.
Bien que Dante soit le fil conducteur du récit, c'est tout de même James qui s'impose et est au centre de l'action. L'histoire n'est pas du tout hantée par le désir de vengeance du premier, et même si ça peut paraître étrange finalement c'est parfait tel quel.
J'apprécie vraiment les développements des romans de Robert Muchamore, qu'ils se terminent bien ou mal. Les sujets sont toujours recherchés et bien exploités.

"Vandales" est un très bon tome, captivant, et comme d'habitude: j'ai hâte de lire la suite !
 
* Parlons Couverture *

Quoi de mieux qu'une jolie Harley Davidson pour illustrer ce tome ?! J'aime bien cette couverture avec les flammes en fond (référence à la première partie du récit) et ce noir et ce rouge qui ressortent. Le petit point qui fera râler les amateurs de détails ? Le blouson de cuir et la moto sont à l'effigie des Hells Angels... qui n'apparaissent pas dans ce roman ! Bon, on comprend le clin d'oeil.



Citation:

* - Tuer est une chose facile dont il n'y a pas de quoi être fier.



Suzy B.

   

lundi 10 juillet 2017

Le Journal d'une Grosse Nouille, tome 5: Un Canard aux Petits Oignons


Le Journal d'une Grosse Nouille,
tome 5: Un Canard aux Petits Oignons
Titre original: "Dork Diaries 5 - Tales froma Not-So-Smart Miss Know-It-All"
Auteure: Rachel Renée Russell
Editeur: Milan
Traduit de l'américain par: Virginie Cantin
Nombre de pages: 343

* Quatrième de Couverture *

Nikki - Qu'est-ce que tu lis ?
Mackenzie - Le courrier des lecteurs. J'ai besoin de conseils. Comment faire pour que Brandon tombe amoureux d'une fille jolie, riche, branchée, douce, gentille... comme moi !
Nikki - Tu rêves ! C'est pas des conseils qu'il te faut, c'est un super-magicien !

  Extrait du courrier des lecteurs:
"Chère Mademoiselle Je-sais-tout, je pense que mon ennemie jurée colporte d'horribles rumeurs sur moi. Que dois-je faire ?"
Réponse de Mademoiselle Je-sais-tout:
"OMG !!! Le nom de ton ennemie jurée commencerait-il par "Mac" et se terminerait-il par "Kenzie" ? Oui ? Alors c'est toi qui vas me dire ce que je dois faire !"
Signé: Mademoiselle Je-sais-tout (alias Nikki Maxwell, docteur en amours impossibles, spécialiste en embrouilles entre MAV)
 
* Mon Avis *

Ce cinquième tome est, comme les précédents, agréable à parcourir. J'ai bien accroché au thème principal: le courrier des lecteurs.

Une nouvelle année débute, et en ce mois de janvier Nikki décide de s'inscrire pour travailler au journal du collège afin de surveiller de près les agissements de son ennemie Mackenzie (et, accessoirement, passer un peu plus de temps aux côtés de Brandon). Il faut dire que le soir du réveillon du jour de l'an, Nikki et ses deux meilleurs amies Zoey et Chloë ont, pour lui faire payer un peu tout ce qu'elles ont subie depuis le début de l'année scolaire, décoré de papier toilettes les arbres du jardin de Mackenzie... qui les a prises sur le fait ! Cette dernière, laissant penser aux filles qu'elle croit à un admirateur secret (en la personne de Brandon), a sournoisement prévu de se venger...

En s'inscrivant au journal du collège, Nikki est loin de se douter qu'elle va hériter du courrier des lecteurs, et encore moins que le succès va être époustouflant. Tellement qu'elle va vite être dépassée par sa tâche. Les échanges de lettres anonymes et les réponses de notre héroïne m'ont beaucoup plu ! J'en aurai même voulu davantage, c'est vraiment divertissant.
Sinon, rien de nouveau sous le soleil: Mackenzie est perfide à souhaits, Brianna aussi maligne qu'un petit diable, et Nikki brûle toujours d'amour pour le gentil Brandon - qui fête son anniversaire dans ce tome ! - et aussi encline au stress et autres crises de paniques.

Du farfelu, des situations rocambolesques savamment illustrées, un ton humoristique... oui, on lit bien le journal d'une nouille.

* Parlons Couverture *

Qu'elle est fraîche cette couverture grâce à ce joli bleu ! Parfait pour l'été, pourtant, à l'intérieur, c'est l'hiver et de jolis centimètres de neige qui tombent. J'aime bien que le post-it devienne pour un tome la Une du journal du collège. Quant au titre, toujours gastronomique, il fait évidemment référence ici WCD News Mag.



Suzy B.

  

dimanche 9 juillet 2017

PAL +3


Pile A Lire +3


Première semaine de Juillet, et premières réceptions...

Cette semaine, ma pile à lire s'est vue augmentée de trois ouvrages.


Achat

* La Mort Devant Soi, tome 1: La Fureur de l'Aube, d'Ophélie Curado
Résumé: Juillet 1977. Mélina Flores est une belle trentenaire travaillant depuis son enfance dans la ferme laissée par ses parents, au Texas. Son destin bascule le jour où l'on vient lui annoncer qu'il ne lui reste plus qu'une semaine à vivre et qu'il lui faudra payer une somme de plus en plus élevée en fonction des renseignements qu'elle souhaite obtenir sur les circonstances exactes de sa mort. Commence alors pour elle une effroyable et palpitante course contre la montre.

Je suis l'auteure depuis un petit moment déjà puisqu'elle tient Le Coin Littéraire. J'ai hâte de découvrir son premier roman !


Prêt

* Le Journal d'une Grosse Nouille, tome 6: Une Soirée Sucrée-Salée, de Rachel Renée Russell
Résumé: Nikki doit prendre son courage à deux mains pour inviter Brandon au bal de la Saint-Valentin. Mais l'infâme Mackenzie a également envie d'être la cavalière de l'adolescent.

Ouh... cette couverture sent l'amour ! Nikki et Brandon vont-ils faire évoluer leur amitié ? J'ai hâte de voir ça !

 
SP
 
* Salutem, de Vincent Robert
Résumé: Quel est donc cet ouvrage anonyme, bien réel et tant controversé ? Que peuvent bien contenir ses pages enluminées qui défraient la chronique depuis le 15ème siècle ? En toute bonne foi, nul ne le sait ! Hormis l’encre et la salive qu’il fait couler, ce manuscrit écrit sur parchemin demeure une énigme, un mystère ! Pour dissiper les brumes ? Un seul recours ! Un jeune Curé atypique, expert en extrême-onction, véritable virtuose des derniers Sacrements, grand mécène pourvoyeur en âmes fraîches, docteur ès sciences en châtaignes variées et fin connaisseur en requiem pour les gisants, œuvrant sous l’égide d’un Pape peu orthodoxe et d’un Cardinal encore plus étrange. D’aucuns diraient… Pas très catholique… Un faible lumignon fiché dans sa main d’ancien mercenaire ayant reçu l’illumination, le Prêtre se lance sur les traces d’une organisation séculaire dont les membres se sont juré la perte du genre Humain. Le chef, le gourou de cette cohorte de démons n’est autre que le fils d’un célèbre alchimiste dont le nom à lui seul évoque encore le soufre et l’alambic. Au fil de son enquête mouvementée, le Père Jonas Gabriel pourra compter sur l’aide indéfectible de Sœur Angélina ; religieuse au passé tumultueux nantie d’une rare beauté, ainsi que sur deux agents du Mossad venus leur prêter main forte pour démêler l’écheveau.

Alors là... Librinova m'a proposé cette lecture, et il faut dire qu'ils parviennent toujours a m'intriguer énormément. Ce résumé me rend vraiment curieuse de savoir de quoi retourne le roman.


Petit plus...



On m'a offert de jolis stickers Harry Potter ! 



Suzy B.

 
  

vendredi 7 juillet 2017

Tristan et Iseult


Tristan et Iseult
Renouvelé en français moderne par: René Louis
D'après les textes des XII et XIIIe siècles
Editeur: Le Livre de Poche
Nombre de pages: 304

* Résumé *

Tristan conduit Iseult la Blonde vers son futur époux, le roi Marc. A bord du navire, avant que les côtes de Cornouailles ne soient en vu, ils boivent un philtre qui les unit l'un à l'autre, pour trois ans, d'un amour indissoluble. Mais les noces d'Iseult et du roi seront célébrées et de l'amour les amants ne connaitront que la souffrance.
Racontée mille et une fois, cette vieille légende celte s'était déformée. S'inspirant des manuscrits du XII et XIIIe siècle, René Louis a rendu à ce conte sauvage, bercé par la mer et le vent de la forêt, la force de ses origines.
 
* Mon Avis *

Depuis toujours j'entends le nom du couple mythique formé par Tristan et Iseult associé au romantisme. Pourtant, l'amour qui les lie ne m'a pas séduite. Ceci dit, j'ai beaucoup aimé les passages aventureux de ce roman.

Le vaillant Tristan, après de maintes occasions où il a prouvé sa force et sa fidélité à son oncle le roi Marc, est envoyé par ce dernier pour conquérir la belle Iseult, fille du roi d'Irlande. Mais en apprenant que Tristan ne l'a pas conquise pour lui-même, Iseult, vraisemblablement séduite par le charme du valeureux, se sent dédaignée. Sur le chemin du retour vers la Cornouailles, avec la complicité de sa servante Brangien, elle fait boire au jeune homme avant d'en ingurgiter à son tour un vin herbé, sorte de philtre d'amour préparé par sa mère, qui le destinait au roi Marc. Immédiatement, les jeunes gens tombent fous d'amour l'un pour l'autre et ne peuvent plus vivre séparés. A la cour du roi Marc, il va leur falloir ruser sans cesse afin que celui-ci ne se doute de rien, tandis que les félons ont tôt fait de prévenir le souverain.

René Louis s'inspire de tout ce qui a déjà été dit et écrit à propos de cette légende pour nous en livrer une version complète et logique. Avec une plume accessible, il nous relate donc une histoire d'amour qui, si elle est intense et puissante, ne m'a pourtant pas fait rêver. Et pour cause, si Iseult semble bien sous le charme de Tristan avant de boire le philtre d'amour, il n'en est pas si sûr pour lui et cette romance m'a, par conséquent, parue bien factice. Impossible dès lors de m'ôter cette idée de la tête: je n'ai pas goûté les rencontres amoureuses entre l'un et l'autre et je ne suis pas parvenue à les plaindre ni à détester les barons félons, soucieux de préserver leur roi, qui tentent par tous les moyens de faire éclater la vérité. Etant donné que cette histoire d'amour est l'élément central de cette légende, il est dommage que j'en fus déçue.
Mais il se trouve que je me suis consolée avec le reste: le style, l'époque et les aventures et exploits de Tristan qui nous sont narrés m'ont vraiment plu ! Ce personnage intrépide et héroïque possède un charme certain. On ne peut que le respecter. L'importance des traditions celtes est clairement ressentie dans tout le récit.

Le travail de recherche de René Louis est évidemment à saluer: il a certainement été très complexe de faire le point sur les différentes versions de "Tristan et Iseult", surtout lorsque l'on sait que cette légende a surtout été colportée et transmise, aux premiers temps, à l'oral, et donc facilement déformable. Dans ses "Notes et commentaires", en fin de volume, l'auteur s'explique clairement et avec détails sur tous ses choix, et ce partage même de son expérience d'écriture m'a passionnée.

A découvrir, donc, sans trop d'idées romantiques en tête, mais avec plaisir tout de même.
  
* Parlons Couverture *

Très jolie oeuvre médiévale d'Evrard d'Espinques, cette miniature sur vélin de 1480 illustre, à l'origine, le "Roman de Tristan", de Béroul, l'un des premiers auteurs a avoir posé la légende sur papier. Elle représente l'embarquement de Tristan et Iseult, quittant l'Irlande pour la Cornouailles.



Citations:

* L'amour est insatiable et nulle raison ne le gouverne. Un geste, un regard, un soupir suffisent à le révéler.

* L'homme de doit pas haïr ce qu'il a adoré, il peut seulement s'en détacher, s'en éloigner et s'en déprendre.



Suzy B.

  

jeudi 6 juillet 2017

Bilan Livresque Juin 2017


Bilan du mois de Juin 2017


Oh... le bilan a du retard ce mois-ci ! ^^

Bonjour les Nomades ! Le mois de Juin a été assez compliqué pour moi: panne de lecture, manque cruel de motivation (que ce soit pour lire ou écrire les chroniques) et quelques lectures moyennes... Bref, je suis contente de passer à autre chose ! Et je serai bientôt en vacances, je vais pouvoir en profiter.

 
* Mes Lectures *

* L'Enfant des Sortilèges, d'Ulrich Stalker.
C'est une lecture étonnante. Quelques défauts m'ont gênée, mais il y a aussi de nombreuses réflexions philosophiques intéressantes !

* Reine des Lumières, de Karin Hann.
Un très bel épisode historique relaté sous forme de roman. Aussi bien travaillé que passionnant à découvrir !

Sympathique tome où nous suivons avec plaisir Nikki Maxwell. J'ai passé un bon moment.

* Le Mec de la Tombe d'à-côté, de Katarina Mazetti.
Voici mon tirage du mois pour le challenge "Un an avec ma BookJar" organisé par Les Instants Volés à la Vie. Pas vraiment charmée par ce roman, j'ai trouvé le déroulement de la romance un peu trop original.

* CHERUB, Mission 10: Le Grand Jeu, de Robert Muchamore.
Un nouveau tome intéressant, surtout au début car les éléments de la seconde partie de récit m'ont moins emballée. La plume de Muchamore me plaît par contre toujours autant.

* Rendez-Vous avec ma Star, d'Alexandra Lanoix.
Relecture oblige de ce roman pour pouvoir lire le second tome envoyé par l'auteure. Et j'ai à nouveau bien aimé.

* Rendez-Vous avec ma Star, tome 2, d'Alexandra Lanoix.
Ce second tome m'a moins plu que son prédécesseur, mais j'aime toujours beaucoup l'héroïne principale.

* Jessie, de Stephen King.
Dernière lecture du mois, et très satisfaisante découverte ! Je suis bien heureuse d'avoir enfin pu lire cet auteur.

 
* Evolution de la PAL *

La Pile A Lire a pris un petit coup au mois de Juin... J'ai reçu plus de livres que je n'en ai lu.
12 ouvrages réceptionnés, 8 livres lus... Ma PAL a donc augmentée de 4 titres par rapport au mois dernier et comptabilise désormais 94 livres.

Achats: Guerre et Paix, tomes 1 et 2; De Grandes Espérances; Belgravia; A l'Ombre d'une Lady.

Services-Presses: Rendez-Vous avec ma Star, tomes 1 et 2; Les Survivants d'Aglot.

Prêts: Le Journal d'une Grosse Nouille, tomes 4 et 5; CHERUB, Missions 10 et 11.




(image du mois: Le Portrait de la Marquise de Pompadour, par Maurice-Quentin de La Tour, sublime couverture de "Reine des Lumières")



Et vous, quel est votre bilan ?



Suzy B.